• MON FILS DE 18 ANS EST INCARCERE
J'ai connu les parloirs il y a 25 ans, erreur de jeunesse comme on dit, j'avais 18 ans et 1 enfant, à 43 ans je
retourne au parloir pour mon fils de 18 ans et je vois que rien n'a changé : non respect du détenu et de sa
famille, je suis révoltée mais nous devons toujours nous rabaisser afin de protéger le détenu et sa famille
Une maman qui espère que son fils ne devienne pas une bête.
  • LE PARLOIR.
Le parloir... Lieu de tendresse, lieu de discordes, lieu de désillusions, lieu de promesses échangées... Jamais
je n'aurais pensé partager et vivre tant de choses dans une pièce aussi petite et dénuée d'intimité. Pourtant
c'est là qu'au bout de 5 ans de relation, je partage les seuls moments à 2 avec l'homme que j'aime... Voilà 8
mois qu'il est enfermé, et je dois m'armer de patience car il me reste encore tout bien calculé 2 ans à
attendre,sans compter cette interdiction de territoire de 3 ans.C'est dans cette minuscule pièce que j'ai
compris à quel point je l'aime et à quel point il m'aime. C'est aussi ici qu'ont éclaté des disputes qui vont
même jusqu'à écourter ce parloir, c'est ici que j'ai passé de nombreuses minutes dans ses bras, c'est ici qu'il
m'a annoncé qu'il était atteint d'un cancer, c'est ici qu'il m'a demandé en mariage... Tant d'événements dans
un espace aussi réduit! Chaque lundi je parcours 1000 km aller-retour pour ces 45 minutes de vie pas si
commune. Voilà... C'est une brève tranche de vie de cette trop courte visite du lundi...
  • POUR MON AMOUR..
J'ai 21 ans, suis maman d'une merveilleuse petite fille de 18 mois et femme de détenu. Malheureusement, ils
m'ont pris mon amour un peu trop brusquement et je dois dire que la vie sans mon homme est dure... Très
dure! , j'ai l'impression que les barrières que tout le monde mettait sur mon chemin, se sont un peu envolées.
Mais bon, ça ne fait pas tout et j'attends mes deux jours de parloir de 30 minutes chacun avec impatience. Je
voulais juste communiquer ma tristesse (malgré la lutte que je mène au quotidien, je pense être forte quand
même!) et mon dégoût pour le non respect ni de mon enfant et moi-même mais encore moins pour l'homme
de ma vie. Je serai toujours à ses côtés et ferai tout pour lui quoi qu'il arrive.
  • Mes enfants ne peuvent pas voir leur père
J'ai 32 ans, mon mari est en détention depuis 6 mois, et je vais le voir au parloir 3 fois par semaine. J'ai 3
enfants mais le juge d'instruction refuse que les enfants aillent voir leur père .Pour l'instant il n'est que
prévenu, malgré nos lettres que nous envoyons au juge, ce dernier reste de glace .
Il est vrai que c'est un endroit qui n'est pas idéal pour les enfants, nous avons obtenu un permis provisoire
que pour les vacances de Noël, depuis plus rien .Les enfants ne comprennent plus, ils sont en manque de se
voir, c'est très dur. mon mari est très manuel et fabrique un tas de maquette faites de cagettes en bois et de
matières plastiques, les enfants sont ravis mais ils veulent plus. Ils veulent que leur père leur donne ces
maquettes en main propre. Nous ne savons plus quoi faire, je demande juste un parloir pour les enfants 1
fois par semaine, mais la justice ne comprend pas qu'en punissant le père elle punit aussi les enfants .
Comment peut-on être aussi inhumain en nous privant de ces liens parentaux si intenses?????!!!!!!
J'assume seulecomme beaucoup de femmes dans ma situation, seulement j'ai des frais financiers très lourds
transport dechevaux ,clôtures à faire et plus personne pour vous aider, tout le monde m'a tourné le dos et
bien d'autreschoses encore...........En tout cas c'est une épreuve qui nous rend plus fort, plus intègre, et
c'est une vrai leçon de vie .Je voudraisdire que nous commettons tous des erreurs, plus ou moins graves
je suis solidaire de toute les femmes de détenu .Qu'elles soient fortes et de donner tout l'amour qu'elles ont
pour leur mari, ils en ont besoin .Gardons toutes espoir et courage !
  • JE VEUX ME BATTRE POUR LE RAPPROCHEMENT FAMILIAL DE MON MARI
Voici onze mois que mon compagnon, l'homme de ma vie, le père de mes enfants est incarcéré à la maison
d'arrêt de Gradignan.De notre amour son nés C.... 3 ans et A.... 18 mois et tout récemment J.... 1 mois. Je
sais que vous allez dire que c'est un bébé "parloir" et vous aurez parfaitement raison ! Avant d'être un bébé
parloir, c'est avant tout un bébé conçu avec amour même si les conditions et le lieu ne sont pas propices à ça
! je ne regrette rien à part le fait d'avoir accouché seule et que le service social n'ait pas prévenu l'heureux
papa. J'habite la région Toulousaine et chaque semaine je fais plus de 500 Km pour que mes enfants voient
leur papa, 40 minutes seulement et pour que je puisse voir mon amour. Cela veut dire trois heures aller et
trois heures retour pour les petits.Nous avons tous besoin de le voir car c'est vital pour l'équilibre de la
famille et bien entendu il a surtoutbesoin de nous voir! Comment expliquer à une petite fille de trois ans
qu'elle ne peut voir son papa que 40minutes par semaine? Je ne sais pas, il y a pas d'explication car
normalement il devrait y avoir unrapprochement familial que la juge et je ne sais qui encore refuse. C'est
honteux, scandaleux car se sont lesenfants les plus touchés de cette situation, intolérable pour tout le
monde. De plus, mon compagnon a desenfants d'une précédente union ; J.... 14 ans, K... 12 ans et J.... 7
ans .Nous avons la garde des aînés, mais pour l'instant je n'ai que J.... à la maison. Toujours le même
problème,lui je ne peux l'emmener voir son papa que pendant les vacances scolaires. Comment voulez-vous
que lesenfants ne soient pas perturbés ? Déjà que le milieu carcéral n'est certainement pas l'idéal pour eux,
si enplus ils ne peuvent pas voir leur papa de façon convenable et régulière; je ne sais pas comment ils vont
grandir !
  • Nul n’est censé ignorer la loi, nul n’est censé ignorer l’amour
J’ai 38 ans et mon ami est en détention préventive depuis 2 mois en maison d’arrêt.
Je fais 500 km aller retour pour le voir 45 minutes, c’est peu mais c’est le seul moment de bonheur que nous
ayons et nous prenons ce que la loi nous donne…
Nous savons, lui et moi, qu’il a fait un acte répréhensible, il le paye en perdant sa liberté mais doit-il en
perdresa dignité ? ?A la fin des parloirs, je fais le tour de la maison d’arrêt et je me gare devant sa fenêtre.
Et là, je vois une mainqui me fait de grands signes, une main qui dépasse d’un plexiglas, cinq doigts qui
bougent sur fond de murgris… Image horrible, image bouleversante, comment ne pas pleurer devant ce
tableau, comment ne pashurler de rage ! ! !.
Pourquoi tant de prisons surpeuplées, au nom de quoi, du mot JUSTICE… Dans justice, il y a le mot JUSTE
qui inspire la confiance, la compréhension et le mot ICE qui signifie glace en anglais comme ce qu’est devenu
le cœur de nos chers magistrats, cœur froid, inhumain comme si la quantité de détenus dans nos prisons
primait sur la qualité de leur incarcération…
Messieurs Mesdames les Juges, arrêtez la répression et revenez vers la prévention, sachez pardonner ! ! !
Tout homme n’est pas à l’abri de faire une erreur un jour, beaucoup regrettent trop tard ce geste, aidons-les
en les réconfortant, en les réinsérant, ayons confiance en eux ! !..
Je n’oublierai jamais ce qu’a fait l’amour de ma vie, il a mal, il me fait mal mais je lui pardonne et je l’aime
profondément.A vous toutes qui traversées la même GALERE que moi, je vous souhaite tout le courage du
monde, soyezfortes comme moi, pensez à l’avenir, il est là, juste après ce mur électrifié, je l’attends, il est au
fond de moi etni la justice, ni les larmes ne l’effaceront…
  • J'ai envie de crier ma peine, ma rage.
J'ai pris des claques dans ma vie, j'ai souvent touché le fond, je pensais avoir tout vu, et que j'étais blindée...
le téléphone sonne "Madame, votre fils est en prison" !!! Je réponds "c'est bien fait pour lui", il n'avait qu'à se
tenir tranquille !!!!! Et je rentre dans cette spirale merdique qu'est la maison pénitentiaire.
Mon bébé, dès que je m'approche de cette "maison", j'ai le cœur serré. Je meurs de te savoir ici, mon bébé,
7 H d'une journée pour te voir 1/2 Heure, mon bébé, bon sang !!!!! t'as rien fait pour mériter cela.
Que ce soit pour toi mon fils ou pour tous ceux qui t'entoure, j
'ai envie de crier ma peine, ma rage.
  • Mon frère vient d etre incarcerer
Mon frere vient d etre incarcerer au baumette depuis 3 jours et pour trois moi.je me sens complétement
impuissante je ne sais ni quoi faire ni ou commencé.je n ai pas dormi depuis 3 jours je cherches des
solutions....
j'aimerais juste dire au famille, au petite amie ect... que vivre avec sa y a rien de plus difficile, je c
se que c mon petit ami et en prison et je suis enceinnte non seulement il ne sera pa present a
laccouchement mais en plus de sa ma famille ma rejetter!!!! alors juste pour dire a c gars qui son en prison
que quan on les condamne en vré se nest pa eux kon condamne mais leur proche, a longueur de journée on
se pose des kestions , sil va bien, koi lui dire au parloir, commen sabiller, est ce qu'il pense a nous? ect... on
vit dans linterogation a longueur de journée dans le doute parfois et parfois dans la peur !!!!! alor moi je suis
avec toutes seul qui attendent leur petit ami leur enfant!!!! courage se n'est qu'une kestion de temp!!!! evite
lui de parler des chose mal qui se passe a lexterieur amusez le! raconter lui des anegdote et surtout nesiter
pa a lui dire que vou serez tjr la pour lui!!!!
.
  • Mon copain est en maison d'arrêt,
Mon copain est en maison d'arrêt, on attend son
jugement avec impatience mais aussi avec crainte de ce
qu'il va lui arriver..
FAITES-MOI PART DE VOS EXPERIENCES
ce site qui peut vous apporter réconfort !!
jean@freedom-justice.org
Le témoignage de Jean-Michel, "séroprisonnier"
Un séroprisonnier s'adresse aux politiciens et à l'opinion publique, il explique sa détresse, dans sa vie dans
le "pays des droits de l'homme". Ecoutez-le!
EUX DEHORS… MOI
DEDANS